Faites partie de la Maison des Régions.

La Maison des Régions vous donne accès à des opportunités d'affaires et des contacts prévilégiés et adaptés à vos réels besoins d'affaires. Inscrivez-vous maintenant pour en profiter.

Vous recevrez un courriel sous peu contenant un lien pour confirmer votre adresse courriel. Vous serez également invité à compléter votre profil d'entreprise : ces informations supplémentaires aideront nos conseillers à mieux cerner vos besoins afin de vous proposer de meilleurs maillages. Vous pouvez également remplir ces informations immédiatement en cliquant sur le lien ci-dessous.

Inscrire mon entreprise à la Maison des Régions

Extension:
Annuler

Sébastien Thibault : illustrer les plus grands médias en direct de la Gaspésie

Sébastien Thibault collabore avec des médias prestigieux, partout à travers le monde : The New York Times, The Guardian, Times magazine, The Wall Street Journal, Rolling Stone Italy, The Boston Globe, Le Monde et Virgin Australia... Il entretient aussi des liens étroits avec des médias québécois tels que Le Devoir, Urbania, Québec Science, L’Actualité et Coup de Pouce. Voici un bref portrait de cet artiste qui se démarque tant au Québec qu’à l’international.

Son succès, Sébastien Thibault le doit sans doute plus à sa capacité de saisir chaque opportunité qui passe plutôt que d’élaborer un plan de carrière pour s’y tenir. Son idée de carrière en tant qu’illustrateur éditorialiste a pris racine à l’Université Laval, au fil d’un cours donné par un professeur qui lui a transmis sa passion, Tomasz Walenta. Une fois son baccalauréat en poche, il est engagé comme designer graphique chez Audace Marketing, établie à Saint-Anne-des-Monts. De fil en aiguille, Sébastien poursuit son chemin dans le domaine de l’illustration éditoriale jusqu’à quitter Audace Marketing, où il travaillait depuis plus d’une décennie, pour se lancer comme travailleur autonome. Il approche alors une agente de Montréal, Anna Goodson, qui représentait déjà de nombreux illustrateurs, et avec qui il travaille encore aujourd’hui en tandem. Celle-ci prend en charge l’aspect administratif des contrats, alors que lui gère le volet créatif.

Sébastien Thibault | Crédit photo : Carmen Tremblay

Une passion qui continue de l’animer : « Ce que j’aime de l’illustration éditoriale c’est qu’on a un sujet, et une journée ou une semaine maximum pour l’illustrer. Il faut dire beaucoup avec peu d’éléments, c’est vraiment une résolution de problème. Il faut que le dessin parle et qu’il amène le lecteur à s’intéresser au texte. »

Illustration tirée d’Amnistie Internationale « La surveillance omniprésente de Facebook et de Google pose un danger sans précédent pour les droits de l’homme »

De la Gaspésie, il communique avec ses nombreux clients nationaux et internationaux par courriel : « Au Québec on a la vision que toutes les pratiques artistiques doivent se faire de Montréal. C’est vrai que pour les comédiens et les musiciens c’est vrai, tout se passe là. Pour le reste, je pense que ça peut se faire de n’importe où. Avec internet on peut travailler de partout. »

Illustration tirée de Le Devoir « Steven Guilbeault dans l’écosystème politique. Justin Trudeau a-t-il eu peur du député militant? »

Sébastien crée de chez lui, et il avoue qu’au départ, il avait une vision un peu utopiste de la vie de travailleur autonome. Lorsqu’il œuvrait en agence, il remplissait ses mandats de pigiste le soir, une fois ses enfants couchés, et souvent jusqu’à tard dans la nuit. En devenant travailleur autonome, il pensait avoir une plus grande flexibilité d’horaire, ce qui ne fut pas le cas. En effet, il a rapidement constaté que pour certaines collaborations, les délais sont très courts. Par exemple, avec le journal The Guardian, le délai n’est souvent que de quatre heures : il reçoit une commande le matin même, et doit livrer son illustration au début de l’après-midi.

L’artiste doit constamment se tenir au fait de l’actualité, et demeurer informé des enjeux nationaux et internationaux. Il se consacre également à la lecture de biographies afin d’en apprendre davantage sur la vie des différents personnages politiques à travers le monde.

Illustration tirée d’Economist « Alors que le Traité de non-prolifération nucléaire a atteint son demi-siècle, il est menacé de se briser. »

Au niveau international, Sébastien fait face à une importante compétition, mais il se démarque par son style très coloré et son esthétique brute. Ses inspirations lui proviennent notamment de l’atmosphère des années 60, du style des affiches cinématographiques d’Alfred Hitchcock, ainsi que des affiches de propagande diffusées pendant les deux guerres mondiales.

Illustration tirée de Pacific standard « Le programme de libération conditionnelle de la Californie permet aux détenus condamnés à la prison à vie qui sont gravement malades ou mourants de pouvoir mourir hors des murs de la prison. »

Au quotidien, Sébastien entretient une collaboration soutenue avec de nombreux médias et des agences de Montréal, tels Urbania, qui fut son tout premier client. Depuis peu, il compte également le journal Le Devoir parmi ses clients.

Illustration tirée du Das Magazin « Illustration sur la respiration et comment cette chose la plus simple du monde change notre vie. »

Ses projets à venir? Sébastien aimerait travailler avec des éditeurs et aspire éventuellement à illustrer des livres. Autrement, il est ouvert à ce que son parcours lui présentera comme opportunités. Chaque semaine est différente et il ignore ce que la prochaine lui réserve. Un aspect de son métier qu’il adore, et qui ne lui a pas trop mal réussi à date !

 

Visitez le site de Sébastien Thibault

Suivez Sébastien Thibault sur Facebook et Twitter

 

Par Catherine Théroux