Faites partie de la Maison des Régions.

La Maison des Régions vous donne accès à des opportunités d'affaires et des contacts prévilégiés et adaptés à vos réels besoins d'affaires. Inscrivez-vous maintenant pour en profiter.

Vous recevrez un courriel sous peu contenant un lien pour confirmer votre adresse courriel. Vous serez également invité à compléter votre profil d'entreprise : ces informations supplémentaires aideront nos conseillers à mieux cerner vos besoins afin de vous proposer de meilleurs maillages. Vous pouvez également remplir ces informations immédiatement en cliquant sur le lien ci-dessous.

Inscrire mon entreprise à la Maison des Régions

Extension:
Annuler

MRC de L’Islet

Une région où les entreprises prospèrent, où les industries bien établies foisonnent, et où les opportunités sont multiples.

Située dans la région de Chaudière-Appalaches, sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, à une centaine de kilomètres à l’est de la Vieille Capitale, la MRC de L’Islet abrite près de 20 000 personnes réparties entre 14 municipalités. Forte d’un riche patrimoine historique, ce joli coin de pays doit notamment sa renommée au village de Saint-Jean-Port-Joli, apprécié pour sa vie culturelle foisonnante et ses paysages magnifiques.

Une économie équilibrée

L’histoire de cette région fertile remonte au 17e siècle, avec la naissance de seigneuries importantes comme celle des Aulnaies, où se sont établies plusieurs familles de colons français pour y pratiquer l’agriculture. Depuis sa création et encore aujourd’hui, en raison de l’accès au fleuve Saint-Laurent, de sa proximité avec le Maine, de son territoire hautement cultivable et de ses grandes étendues de forêt, l’agriculture et l’industrie forestière constituent les principaux secteurs d’activité économique de la MRC.

Crédit photo : Artson Image

Le secteur manufacturier a lui aussi pris beaucoup d’ampleur dans la région, avec la multitude d’usines de transformation et de fabrication qui s’y sont installées. « Nous accueillons de nombreuses industries manufacturières qui exportent, explique Patrick Hamelin, directeur général de la MRC. Notre industrie forestière, bien consolidée et performante, se porte aussi très bien. » Toutefois, c’est assurément l’agriculture qui occupe la plus grande place au sein du paysage économique, puisque le territoire d’un peu plus de 2000 km carrés de la MRC est occupé à 41% par des terres agricoles. On y retrouve également plusieurs fermes d’élevage de poulet. Selon M. Hamelin, L’Islet offre le meilleur des deux mondes : « Nous avons tous les services à proximité; qu’il s’agisse d’écoles ou d’établissements de santé, tout est facilement accessible. De plus, la ville de Lévis n’étant pas très loin, notre secteur profite du calme d’une région sans les enjeux de l’éloignement. »

Parmi les plus grands employeurs de la région se trouvent Maibec, qui se spécialise dans les systèmes de revêtement, la scierie Matériaux Blanchet, le fabricant de produits de chauffage électrique Ouellet, et Rousseau Métal, une usine de transformation du métal en feuilles.

Un secteur touristique des plus diversifiés

La belle région de L’Islet, qui longe les berges magnifiques du fleuve Saint-Laurent, jouit également d’une industrie touristique prospère. La municipalité de Saint-Jean-Port-Joli, adorée des touristes adeptes de gastronomie, est aussi reconnue pour sa vie culturelle, notamment en raison de la célèbre Biennale de la sculpture qui s’y tient tous les deux ans. Le village de Saint-Roch-des-Aulnaies, pour sa part, retient l’attention en raison de son patrimoine historique fascinant.

Des sculpteurs en pleine action pendant la Biennale de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli | Crédit photo : La Biennale de sculpture (saint-Jean-Port-Joli) sur Facebook

Très prisée par les amateurs de quad, la MRC accueille également de nombreux voyageurs en quatre-roues venus profiter de ses pistes sans pareil qui sillonnent les berges du fleuve jusqu’en Gaspésie, de ses grands espaces et de ses paysages à couper le souffle. Les activités de plein air telles que la chasse, la pêche et le plein air attirent quant à elles des milliers de visiteurs chaque année.

Un avenir prometteur

Comme pour de nombreuses régions du Québec, le principal défi de cette MRC économiquement stable est la pénurie de main-d’œuvre. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui l’ont poussée, en avril 2018, à déployer une démarche de promotion intensive, explique Maryse Fleury, conseillère aux communications et au marketing territorial. « Le but de cette initiative est de faire connaître notre belle région et d’encourager les gens de l’extérieur à venir y vivre et y travailler, dit-elle.

Une réalisation de l’entreprise de revêtement Maibec | Crédit photo : Maibec

À savoir

L’histoire de la région où se trouve aujourd’hui la MRC de L’Islet remonte à l’année 1677, avec la création des seigneuries Bonsecours et de L’Islet-Saint-Jean, qui sont demeurées actives jusqu’à la fin du régime seigneurial en 1845.

À l’occasion de son 325e anniversaire, en 2002, la MRC a publié un livre intitulé « Vivre entre fleuve et montagne… fêtons notre page d’histoire », dans lequel on retrouve, entre autres, les nombreuses légendes de la région, comme la Légende du Cheval Noir, la Légende du Réveillon du Diable, et la Légende du Rocher Panet.

C’est dans la MRC de L’Islet, dans la municipalité du même nom, que l’on retrouve le Musée Maritime du Québec, fondé en mémoire du célèbre capitaine et explorateur maritime J. E. Bernier. L’année 2018 marque d’ailleurs le 50e anniversaire du Musée, le plus important du genre au Québec et au Canada.

 

 

Visitez le site web de la MRC de L’Islet

Suivez la MRC de L’Islet sur Facebook

 

Par Gabrielle Lisa Collard