Faites partie de la Maison des régions.

La Maison des régions vous donne accès à des opportunités d'affaires et des contacts privilégiés et adaptés à vos réels besoins d'affaires. Inscrivez-vous maintenant pour en profiter.

Vous recevrez un courriel sous peu contenant un lien pour confirmer votre adresse courriel. Vous serez également invité à compléter votre profil d'entreprise : ces informations supplémentaires aideront nos conseillers à mieux cerner vos besoins afin de vous proposer de meilleurs maillages. Vous pouvez également remplir ces informations immédiatement en cliquant sur le lien ci-dessous.

Inscrire mon entreprise à la Maison des Régions

Extension:
Annuler

Nova-Pro Développement : une histoire d’innovation et de passion

Le rêve de Bobby Boucher était de développer et de produire des unités énergétiques autonomes qui pourraient permettre à des régions éloignées de générer leur propre énergie renouvelable. À force de recherches et de travail acharné, Nova-Pro Développement est aujourd’hui à une étape charnière de sa grande ascension dans le domaine de la production d’énergie hybride. Portrait d’une organisation qui défriche les terrains inconnus.

Bobby Boucher, ingénieur de Havre-Saint-Pierre et propriétaire de Nova-Pro Développement, est connu dans la région de la Côte-Nord pour son apport inégalé en matière de nouvelles technologies et pour le développement de matières énergétiques renouvelables. En ce moment, son équipe et lui travaillent en collaboration avec le Consortium Innovation Technologique Énergie Côte-Nord (CITEC) sur un tout nouveau type de tour de télécommunications complètement autonomes dans le but de fournir une solution aux coûts faramineux de construction des tours de téléphonie cellulaire.

Crédit photo : Nova-Pro Développement

Un projet né d’une passion

Détenteur d’un baccalauréat en génie mécanique de l’École de technologie supérieure de Montréal, Bobby Boucher a toujours été fasciné par le monde de la mécanique. Intéressé par le domaine de la conception, il constate toutefois à la fin de ses études qu’il n’est pas devenu concepteur à proprement parler, et que ses premiers pas dans cette direction restent à faire. Souhaitant remédier à la situation, il s’intéresse à de nouvelles approches de conception de types de moteurs novateurs par intérêt personnel, et s’aperçoit alors qu’il s’agit d’un marché très difficile à pénétrer. Difficile, en effet, de prendre sa place parmi les entreprises dominantes.

C’est ainsi qu’on lui conseille de tenter de s’investir dans la récupération d’énergie. En analysant le dossier, il découvre un marché extrêmement prometteur et très peu exploité. L’ingénieur se lance donc dans la fabrication de prototypes et se découvre une vocation d’entrepreneur : il amorce sa carrière comme consultant et se tourne vers diverses sources énergétiques telles que les éoliennes et l’alimentation solaire.

Crédit photo : Nova-Pro Développement

Un voyage inspirant en Afrique

Le poste de consultant de M. Boucher l’amène finalement à se rendre plusieurs fois au Mali, où l’un des plus grands défis de la création de réseaux de distribution réside dans les coûts. En effet, la logistique entourant le transport de l’équipement nécessaire à l’alimentation électrique de villages est complexe.

L’analyse des coûts reliés à ces procédures lui permet de constater que les lieux sont riches en soleil et en vent, et peuvent facilement exploiter ces ressources pour combler leurs besoins énergétiques. Au diable, traditionnelles centrales énergétiques et réseaux de distribution! Pour M. Boucher, « la meilleure solution est de produire de l’énergie sur place en éliminant ces structures-là ». Il commence donc à concevoir des centrales modulables et hybrides qui permettent de préserver par exemple des médicaments, mais également d’installer des postes de recharge de cellulaire, d’irriguer des champs ou d’éclairer les rues. Cette technologie apporte ainsi un potentiel gigantesque pour plusieurs pays où une partie de la population n’a pas accès à l’électricité, et contribue à contrer le phénomène d’exode des habitants en raison du manque de ressources ou des coûts élevés de la construction de centrales électriques. Des villages entiers peuvent alors se relever.

Crédit photo : Nova-Pro Développement

Un partenariat fertile avec le CITEC

En partenariat avec le CITEC, un organisme à but non lucratif fondé en 2009, Nova-Pro Développement fabrique aussi des solutions énergétiques à partir de rejets industriels à l’aide d’un nouveau type de turbine qui convertit la vapeur d’eau industrielle en électricité. Cette méthode contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le CITEC est un joueur-clé pour le développement économique de la Côte-Nord, puisqu’il y joue un rôle de catalyseur.

Ensemble, les deux organisations développent des niches technologiques et mettent constamment sur pied de nouveaux projets. Actuellement, elles travaillent sur un plan d’action de recherche et développement qui s’étalera entre 2019 et 2024. Les responsables espèrent avec ce plan développer les produits nécessaires pour se positionner comme des leaders sur le marché.

Crédit photo : Nova-Pro Développement

Dans les dernières années, l’équipe de Bobby Boucher a développé une technologie de mâts télescopiques, démontables et transportables permettant de desservir un réseau de télécommunication autonome, même en site isolé : « L’érection d’une éolienne sans grue et sans base de béton était auparavant presque impossible, à cause de la masse, du poids du béton et de la complexité du transport ». La technologie de Nova-Pro Développement est donc une alternative beaucoup plus facile à transporter et à installer dans les régions qui ne sont pas desservies en énergie hydroélectrique.

Des tests pour ce genre de mâts sont présentement effectués sur la Côte-Nord, paradis des grands espaces et lieu idéal pour le développement d’un tel projet. Cette région, traditionnellement associée à l’extraction de matière première, se montre ainsi sous un nouveau jour en exportant des ressources technologiques absolument novatrices.

Crédit photo : Nova-Pro Développement

Vers une standardisation unifiante

Percer un marché avec une nouvelle offre et un produit aussi innovant est tout de même difficile. Bien que la collaboration entre Nova-Pro Développement et le CITEC permette de livrer la technologie à moindre coût, pour Bobby Boucher, il reste une étape à franchir, celle de la standardisation : « Nous œuvrons sur des sites isolés, et nous souhaitons standardiser les modes de production et rendre les gens plus autonomes avec la technologie. » Comme l’organisation est en lien avec divers centres de recherches au Nunavut, au Nunavik, sur la Côte-Nord et aussi loin que dans les Territoires du Nord-Ouest, il est nécessaire de former les travailleurs afin de réduire le temps de transport en cas d’urgence. De même, il faudra certainement centraliser l’information via ce que M. Boucher appelle une « usine virtuelle ». En ce moment, le CITEC fait le lien entre les endroits, mais la réalité de la décentralisation est problématique à long terme. Un système de gestion en ligne sera donc développé afin d’éliminer la notion de distance et de créer des connexions. Pour M. Boucher, la mise en place d’une usine virtuelle pourrait rattacher les centrales énergétiques directement avec des fournisseurs de partout, notamment dans la région métropolitaine.

Nova-Pro Développement vise ultimement à offrir une expérience unique et un produit d’énergie renouvelable hautement personnalisé. Avec son potentiel immense et à l’heure des efforts mis en place pour verdir la production d’énergie, l’initiative de Nova-Pro Développement s’inscrit tout à fait dans cette volonté de renouveler les sources énergétiques traditionnelles tout en diversifiant l’économie de la région de la Côte-Nord.

 

Visitez le site web de Nova-Pro Développement

Suivez Nova-Pro Développement sur Facebook

 

 

Par Valérie D’Auteuil-Gauthier