Faites partie de la Maison des régions.

La Maison des régions vous donne accès à des opportunités d'affaires et des contacts privilégiés et adaptés à vos réels besoins d'affaires. Inscrivez-vous maintenant pour en profiter.

Vous recevrez un courriel sous peu contenant un lien pour confirmer votre adresse courriel. Vous serez également invité à compléter votre profil d'entreprise : ces informations supplémentaires aideront nos conseillers à mieux cerner vos besoins afin de vous proposer de meilleurs maillages. Vous pouvez également remplir ces informations immédiatement en cliquant sur le lien ci-dessous.

Inscrire mon entreprise à la Maison des Régions

Extension:
Annuler

La Recharge : imprimer différemment

Depuis quelques années déjà, une grande partie des entreprises québécoises ont entamé un virage écoresponsable pour réduire leur empreinte écologique. Avec ses solutions innovantes, La Recharge révolutionne un domaine qui peut sembler impossible à conjuguer avec environnement : l’impression.

Fondée en 2005 à Drummondville, La Recharge était à l’époque bien en avance sur temps en proposant des solutions responsables dans le vaste domaine de l’impression, alors que la santé de la planète n’était pas encore un enjeu global : « Notre entreprise a été fondée avec pour principal objectif d’offrir aux consommateurs une alternative écologique et économique aux produits d’impression sur le marché », se souvient Martin Delarosbil, cofondateur de La Recharge.

Où vont les cartouches vides?

Bien que plusieurs compagnies aient entrepris un virage numérique, le papier imprimé prédomine encore dans de nombreux domaines. On n’a qu’à penser aux différentes campagnes publicitaires, aux documents officiels, ou à la quantité impressionnante de copies imprimées dans l’ensemble des écoles du Québec. Mais où vont toutes ces cartouches une fois vidées de leur encre? Comme les cartouches d’encre sont en grande majorité composées de plastique et autres matériaux pas entièrement recyclables, elles atterrissent dans les sites d’enfouissement un peu partout à travers la planète.

La façade de la succursale de Trois-Rivières | Crédit photo : La Recharge

Véritable pied-de-nez à cette problématique, La Recharge propose le remplissage des cartouches vides, mais agit également sur d’autres plans pour prolonger la durée de vie des équipements d’impression : « Nous offrons des cartouches écoresponsables fabriquées au Québec, des cartouches d’impression originales, des cartouches compatibles ainsi que des cartouches et des imprimantes réusinées, du papier et des sourires (notre spécialité) », détaille M. Delarosbil. La Recharge propose également à ses fidèles clients la location annuelle d’imprimantes de type commercial à un tarif mensuel compétitif, une solution intéressante pour contrer la surconsommation.

Qu’est-ce que la Happy Culture ?

Récipiendaire de nombreux prix dont celui de la PME de l’année lors du 32e concours provincial Les Mercuriades de la Fédération des chambres de commerce du Québec, le cofondateur de La Recharge demeurait tout de même perplexe et insatisfait face à la situation d’embauche au Québec. Avec quatre succursales sous son aile, Martin Delarosbil a voulu, une fois de plus, changer les choses tout en ayant un impact positif au sein de la société. C’est ainsi que le rassemblement Happy Culture, le collectif du bonheur au travail est né : « Adopter l’approche Happy Culture, c’est replacer l’être humain au cœur de l’organisation en inspirant chez les dirigeants des pratiques organisationnelles centrées sur le bonheur au travail par des actions simples, accessibles et concrètes pour mieux fidéliser et mobiliser leurs employés. »

Martin Delarosbil (à gauche) en pleine entrevue avec Ghyslain Bergeron (à droite) pour le journal L’Express, au sujet d’Happy Culture | Crédit photo : La Recharge

Une ligne de pensée que M. Delarosbil applique tous les jours dans la gestion de son entreprise : « Ici, on ne bâtit pas une entreprise. On bâtit des relations d’affaires solides, on bâtit des amitiés, on bâtit une famille… bref, on bâtit une culture. »

Crédit photo : La Recharge

Depuis sa fondation au début des années 2000, La Recharge a non-seulement innové dans son domaine, mais a également pavé le chemin à toutes les nouvelles entreprises qui pourraient avoir envie de bâtir leur succès autour d’une mission socialement responsable et respectueuse des personnes qui y œuvrent. Aujourd’hui installée à Granby, Trois-Rivières, Québec en plus de sa première boutique à Drummondville, il est prudent de dire que La Recharge fait maintenant partie des habitudes de consommation des Québécoises et des Québécois, que ce soit pour répondre à des besoins commerciaux ou pour un usage occasionnel à la maison. Avec ses quatre points de vente, son usine de production, son service de vente en ligne de cartouches d’encre réusinées et ses imprimantes à bas prix l’entreprise permet aux gens de partout à travers la province d’accéder à son service à la clientèle impeccable, et de recevoir ses commandes rapidement et efficacement. Les partenariats d’affaires dans le réseau québécois et les relations humaines sont au cœur de l’organisation, et c’est ce qui assure sa pérennité et son important succès.

Disons que La Recharge donne le ton dans le domaine de l’impression!

 

Visitez le site web de La Recharge

Suivez La Recharge sur Facebook et sur LinkedIn

 

Par Stéphanie Robillard-Sarganis