Faites partie de la Maison des régions.

La Maison des régions vous donne accès à des opportunités d'affaires et des contacts privilégiés et adaptés à vos réels besoins d'affaires. Inscrivez-vous maintenant pour en profiter.

Vous recevrez un courriel sous peu contenant un lien pour confirmer votre adresse courriel. Vous serez également invité à compléter votre profil d'entreprise : ces informations supplémentaires aideront nos conseillers à mieux cerner vos besoins afin de vous proposer de meilleurs maillages. Vous pouvez également remplir ces informations immédiatement en cliquant sur le lien ci-dessous.

Inscrire mon entreprise à la Maison des Régions

Extension:
Annuler

La Coqueline : le terroir, un chocolat à la fois

Avec son accueil chaleureux et le doux parfum du chocolat qui embaume l’air, il est bon de se rendre presque tout au bout de la route 138, à Natashquan sur l’allée des Galets, pour déguster les confiseries artisanales de Thérèse Coquelin dans la petite maison de bois où elle et son conjoint ont lancé leur chocolaterie, La Coqueline, en 2018.

La Coqueline est née de la passion de Thérèse Coquelin pour la fabrication artisanale de chocolats et d’une envie de faire rayonner sa belle région par le chocolat. Ce qui devait être initialement un passe-temps pour la jeune retraitée s’est avéré devenir un incontournable dans le village de 260 habitants qu’est Natashquan, sur la Côte-Nord. Pour Mme Coquelin, aucune autre entreprise dans la région ne se spécialise dans le chocolat et les confiseries : « la chocolaterie la plus proche est à Baie-Comeau! ».

À La Coqueline, tout est fait à la main, même la petite maison de bois, qui a été construite par Mme Coquelin et son conjoint. Originaire de Pointe-Parent, le couple, une fois retraité, s’est lancé dans le projet d’ajouter au paysage nord-côtier un doux arôme sucré.  Situé dans la partie touristique du village, le commerce est ouvert l’été et pendant la période des fêtes.

Crédit photo : Sinex3 Production

Si elle se spécialise en confection de chocolat, la boutique offre également des pâtisseries, du café, quelques plats et une superbe sélection de tartes, de bonbons et de crème glacée dont les saveurs sont entièrement imaginées par Mme Coquelin. Se décrivant surtout comme une autodidacte, elle reconnaît cependant avoir beaucoup gagné en expérience dans les dernières années, tout particulièrement au niveau des techniques chocolatières grâce à des formations notamment sur la densité, la conservation et la fabrication de coques et de ganaches. Elle tenait toutefois à conserver l’aspect traditionnel de son art en renouvelant des recettes familiales et en gardant quelques techniques qui ont fait leurs preuves à travers les époques, comme le fondant ou encore la recette de caramel familiale.

Crédit photo : Sinex3 Production

Les saveurs nordiques au cœur des produits

Avec ses ganaches originales inspirées de la région et alliant des parfums nordiques à la finesse du chocolat, la boutique offre une dizaine de saveurs comme la petite fraise des champs, le bleuet, la baie de genévrier, la chicoutai et la framboise; de véritables bouchées de fraicheur. Pour Mme Coquelin, l’aspect artisanal guide l’entièreté de la création : « Tous nos petits fruits sont cueillis ici, à Natashquan, et je cueille moi-même des herbes, comme le myrique baumier, à l’automne, pour les incorporer à mes chocolats. »

Elle avoue que certaines saveurs surprennent quelques fois ses clients par leur caractère unique, comme les petits fruits blancs du thé des bois, qui ont un léger goût rappelant la mangue, le poivre des dunes, floral et musqué, et la fameuse chicoutai, si chère à la région : « Les gens ont souvent une réaction spéciale la première fois qu’ils y goûtent : on aime ou on déteste! » ajoute-t-elle en riant.

Crédit photo : Sinex3 Production

Une expérience locale avant tout

Si La Coqueline a reçu des offres et a déjà envisagé la possibilité de prendre un peu plus d’expansion et potentiellement distribuer ses produits à l’extérieur de Natashquan, Mme Coquelin souhaite avant tout ne pas perdre les procédés et le cachet originaux de ses confections. Et il y a aussi sa région : « nous voulons avant tout que les gens viennent nous voir! » En effet, l’air salin et les paysages majestueux de la Côte-Nord font partie de l’expérience qu’offre la chocolaterie. Le chocolat est, de surcroît, un produit précieux, délicat. Les conditions de l’environnement, à distance, sont difficilement contrôlables et les exquises confections risquent de perdre de leur qualité, de leurs distinctions.

Dans les prochains mois, du moins d’ici à la prochaine saison, La Coqueline travaille à diversifier encore davantage son offre en concoctant dans la petite boutique des boissons fraîches aux saveurs du terroir, comme des limonades et des eaux gazéifiées aromatisées aux herbes et aux fruits cueillis dans le village.

Avec son offre diversifiée et ses parfums tout à fait audacieux, nul doute que La Coqueline continuera longtemps de transmettre les charmes de la Côte-Nord, un petit chocolat à la fois.

 

Suivez La Coqueline sur Facebook

 

Par Valérie D’Auteuil-Gauthier