Faites partie de la Maison des Régions.

La Maison des Régions vous donne accès à des opportunités d'affaires et des contacts prévilégiés et adaptés à vos réels besoins d'affaires. Inscrivez-vous maintenant pour en profiter.

Vous recevrez un courriel sous peu contenant un lien pour confirmer votre adresse courriel. Vous serez également invité à compléter votre profil d'entreprise : ces informations supplémentaires aideront nos conseillers à mieux cerner vos besoins afin de vous proposer de meilleurs maillages. Vous pouvez également remplir ces informations immédiatement en cliquant sur le lien ci-dessous.

Inscrire mon entreprise à la Maison des Régions

Extension:
Annuler

La Boucherie au Pignon Vert : une histoire de passion

Bien qu’il soit né à Montréal, Philippe Desjardins grandit en campagne et se découvre rapidement une véritable passion pour le travail de la terre. En 1995, lorsque se présente l’opportunité d’acheter une ferme porcine à Saint-Liguori, il ne fait ni une ni deux et saute sur l’occasion pour faire de sa passion une carrière.

Dès l’achat de la ferme, Philippe Desjardins se met à l’œuvre. Inactive au moment de son acquisition, la ferme est remise en état et dotée d’une meule à moulin et de silos par son nouveau propriétaire. Ce dernier fait également l’achat d’un troupeau de 75 truies, qu’il nourrit grâce à des cultures de maïs, d’avoine et de soya qu’il sème lui-même.

En janvier 2005, soit dix ans après l’achat de sa ferme porcine, M. Desjardins inaugure une boucherie sur le terrain de la ferme. Avec ce commerce, l’éleveur et entrepreneur souhaite non seulement diversifier les activités de l’entreprise, mais surtout favoriser les échanges directs avec ses consommateurs. Ainsi naît la Boucherie au Pignon Vert. M. Desjardins et son équipe sont désormais présents à toutes les étapes : de la production de la moulée, à l’élevage, l’abattage, la transformation et la mise en marché des produits.

Aujourd’hui, la boucherie propose principalement les produits de porc provenant de la ferme. Ceux-ci sont tous naturels, engraissés sans protéines animales, sans hormones ni antibiotiques. On y offre les grandes coupes classiques comme les longes, les fesses et les épaules, mais également des produits fumés à l’ancienne ou transformés, tels que saucisses, charcuteries, produits marinés, cretons, tête fromagée et mets prêts-à-cuire. Outre le porc, la boucherie propose aussi de la viande de bœuf et du poulet provenant de producteurs avoisinants qui partagent la même philosophie : un élevage basé sur le respect de la nature, et un service à la clientèle personnalisé, répondant aux besoins de consommateurs soucieux de connaître l’origine des produits qu’ils achètent.

La viande de porc : résolument québécoise

Comme le précise M. Desjardins, « le porc produit en ce moment au Québec en est un de grande qualité. Les campagnes de publicités mettant en vedette le porc du Québec ont servi à le faire connaître autrement : il a repris ses lettres de noblesse. »

En effet, la viande de porc fait indéniablement partie intégrante de la culture québécoise. En plus des commandes régulières, à l’approche de la période des fêtes, la demande de viandes pour les plats traditionnels québécois (tourtière, ragoût de pattes de cochon, etc.) augmente à la boucherie. En ce moment, toute l’équipe se prépare activement pour cette période : « À l’époque, on abattait un porc à la fin de l’automne pour se garder de la viande tout l’hiver. Nous voyons encore des gens penser comme ça et nous faire leurs commandes en conséquence, c’est ancré dans les mœurs », explique l’entrepreneur.

Une entreprise régionale qui s’ouvre sur le Québec

Selon M. Desjardins, les produits de la boucherie sont déjà bien connus de la clientèle régionale. Dans les prochaines années, la Boucherie au Pignon Vert a pour ambition de faire connaître et de distribuer ses produits aux Québécois de Montréal et des autres Régions. L’entreprise prévoit d’abord agrandir ses installations, la boucherie, et les aires de congélation et de réfrigération pour y loger le nouveau matériel qu’elle planifie déjà acquérir. Ensuite, elle compte bien augmenter son personnel et sa production.

Toutefois, se tailler une place à l’échelle de la province comporte son lot de défis, en particulier pour préserver leur savoir-faire et maintenir la qualité de leurs produits artisanaux. Une équipe de bouchers et de charcutiers employés par la Boucherie au Pignon Vert travaille d’ailleurs présentement à raffiner les différents produits, pour continuer à offrir des saveurs qui se démarquent et qui répondent à toutes les demandes. « Les gens recherchent de plus en plus un produit de qualité, plus naturel, contenant moins de gras, moins de sodium, sans hormones ni antibiotiques. Nous avançons dans cette direction », ajoute M. Desjardins.

Pour l’équipe de la Boucherie au Pignon Vert, l’amour du travail bien fait va de pair avec le respect de la nature, ainsi qu’une bonne communication avec sa clientèle. Avec cette passion et la vision qui anime toutes ses activités, l’avenir s’annonce radieux pour cette entreprise.

 

 

Visitez le site web de la Boucherie au Pignon Vert

Suivez la Boucherie au Pignon Vert sur Facebook

 

Par Catherine Collerette Villeneuve