Faites partie de la Maison des Régions.

La Maison des Régions vous donne accès à des opportunités d'affaires et des contacts prévilégiés et adaptés à vos réels besoins d'affaires. Inscrivez-vous maintenant pour en profiter.

Vous recevrez un courriel sous peu contenant un lien pour confirmer votre adresse courriel. Vous serez également invité à compléter votre profil d'entreprise : ces informations supplémentaires aideront nos conseillers à mieux cerner vos besoins afin de vous proposer de meilleurs maillages. Vous pouvez également remplir ces informations immédiatement en cliquant sur le lien ci-dessous.

Inscrire mon entreprise à la Maison des Régions

Extension:
Annuler

Décloisonner les communautés d’affaires autochtones : des pistes de solution

À la veille de la Journée nationale des autochtones 2019 s’est tenue la 1ère édition des Échanges culturels entre les jeunes gens d’affaires et les communautés autochtones, dont les constats jettent les bases d’une économie plus inclusive.

Le 20 juin 2019, le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ) en partenariat avec la Ville de Montréal, la Maison des Régions, McCarthy Tétrault et l’École des sciences de la gestion de l’UQAM ont rassemblé au sein d’un même panel des gens d’affaires appartenant aux Premières Nations ou ayant collaboré avec les Premières Nations, afin de discuter des meilleurs moyens de favoriser les échanges culturels et commerciaux entre les entreprises autochtones et non-autochtones, dans l’optique de décloisonner les communautés d’affaires autochtones et multiplier leurs opportunités économiques.

Animé par Maximilien Roy, président-directeur général du RJCCQ, le panel a réuni le Très Honorable Paul Martin, 21Premier Ministre du Canada, Mme Mélanie Paul, présidente d’Inukshuk Synergie, Mme Odile Joannette, directrice générale de Wapikoni mobile, M. Patrick Jobin, vice-président au Développement des affaires de Rio Tinto, et Niilo Edwards, président-directeur général du First Nations Major Project Coalition. Les échanges furent précédés d’un mot de Mme Marie-Josée Parent, conseillère associée à la culture et à la réconciliation autochtone de la Ville de Montréal.

À plusieurs reprises, les intervenants ont souligné l’importance pour les Premières Nations, les Métis et les Inuits, de définir eux-mêmes leurs orientations socioéconomiques, et la nécessité pour les non-autochtones de garder en tête la diversité culturelle qui d’une communauté à l’autre.

 

À la lumière des échanges et des expériences partagées par les panélistes, les constats suivants furent établis :

  1. Le développement économique et social des communautés autochtones est le développement économique et social de tous.
  2. La réalité économique des communautés autochtones demeure encore à ce jour méconnue.
  3. Lorsque la réalité économique est abordée, elle est majoritairement perçue dans un prisme de partage de la richesse aux dépens de la création de la richesse.
  4. Les peuples autochtones doivent déterminer et prioriser les enjeux et les pistes de solution de leur propre développement économique.
  5. Il faut être prêt à accueillir les communautés autochtones et à travailler main dans la main avec elles.

 

Une première édition qui pave la voie à des échanges fructueux et des opportunités de développement prometteuses.

 

Pour en savoir plus sur les constats de la 1èreédition des Échanges culturels

Visitez le site web de la RJCCQ

Suivez la RJCCQ sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram et YouTube

 

Par Marie-Eve Jarry